KISMET

Dans le sillage
de l’espionne ottomane

La belle espionne ottomane avait ri du petit flacon de parfum en cristal créé à son intention. Il figurait un éléphant chamarré, allusion aux vers de Valmiki, le poète du Ramayana, car on la croyait princesse indienne. Spirituelle et polyglotte, Kismet cultivait le mystère sur ses origines. Elle régna quelques temps sur les soirées parisiennes des Années Folles, puis s’éclipsa un jour pour ne jamais reparaître. On ne conserva que le souvenir de son sillage enivrant, celui du parfum que Lubin créa pour elle.

TÊTE
Bergamote, citron et petitgrain

COEUR
Absolue rose centifolia,
essence de rose bulgare et patchouli

FOND
Ciste labdanum, opoponax,
vanille Bourbon