EPIDOR

Les blés murs ondoyaient hier encore au vent d’été. La moisson s’achève. On bat maintenant les gerbes blondes dans l’aire et les sacs de jute s’emplissent de grains dorés. À l’ombre des bosquets, ayant posé leurs faucilles, les filles boivent à la source vive. Avec les gars, elles vont danser ce soir dans la nuit tiède. Le colporteur est passé : sur la peau des demoiselles, la fleur d’oranger se mêle à la violett e et au jasmin. La toile des sarraus exhale une odeur musquée, le foin coupé et les galettes à la frangipane embaument le jour qui décline. Les coquettes, en rêvant, ferment un instant les paupières.

TÊTE
Violette, prune

CŒUR
Jasmin, fleur d’oranger

FOND
Cèdre, santal, tonka, vanille

PARFUMEUR THOMAS FONTAINE